À propos de l'IOC

Qui nous sommes

Nous sommes un centre de recherche financé par le gouvernement provincial qui a comme objectif de maximiser l’impact des neurosciences et de positionner l’Ontario comme leader mondial en matière de recherche, de commercialisation et de soins cérébraux.

Notre vision

Positionner l’Ontario comme leader mondial de la recherche, de la commercialisation et des soins reliés à la santé cérébrale.

Nous y parvenons en nouant des partenariats convergents entre les chercheurs, les cliniciens, l’industrie ainsi que les patients et leurs groupes de défense afin de favoriser la découverte et d’offrir des produits innovateurs qui améliorent la vie des gens souffrant de troubles cérébraux.

Ce que nous faisons

Notre approche collaborative en matière de recherche vise à:

  • Améliorer le système de recherche neuroscientifique

  • Stimuler la croissance de la grappe neurotechnologique ontarienne

  • Améliorer la santé cérébrale des Ontariens

Science d’équipe

L’objectif de l’IOC consiste à améliorer la vie des Ontariens souffrant d’un trouble cérébral. Notre recherche est orientée sur les pipelines de commercialisation et les moyens de dispenser des soins aux gens atteints de troubles cérébraux. Nous créons des liens efficaces entre les découvertes de la recherche, les soins aux patients et la commercialisation. Pour y parvenir, nous relions les chercheurs, les patients, les entreprises et les décideurs politiques afin d’établir un système d’apprentissage des soins de santé. Ces réseaux forment ce que nous appelons les programmes de découverte intégrée.

Collaboration internationale

Le National Institute of Mental Health (NIMH) et l’IOC ont conclu un partenariat de fédération des données en 2015. Il permettra aux scientifiques des deux organismes d’utiliser un ensemble de données volumineuses et diversifiées sur le comportement, l’imagerie cérébrale et les autres données de recherche afin d’étudier les similitudes et les différences entre les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme ainsi que de déterminer les biomarqueurs reliés au diagnostic et au traitement.

Création de partenariats entre les chercheurs et les entrepreneurs

Le PDG de Avertus Epilepsy Technologies, Dr Ron Gonzalez, a commencé sa carrière par un stage à l’IOC. Grâce au programme de recherche EpLink, il a rencontré Dr Peter Carlen et Dr Michael Berg. Ce dernier avait une idée pour concevoir un système pouvant détecter et arrêter les crises d’épilepsie. L’IOC a offert du financement à Dr Gonzalez dans le cadre du programme ONtrepreneur afin qu’il se consacre à l’entrepreneuriat à temps plein et qu’il puisse faire croître son entreprise, nouer des partenariats et chercher des investisseurs. Aujourd’hui, Avertus a mis au point un casque qui surveille continuellement l’activité épileptique et qui pourrait, à l’avenir, arrêter les crises d’épilepsie grâce à la stimulation cérébrale.

Améliorer les soins aux patients avec la pratique fondée sur l’expérience clinique

Cliniques de la mémoire en soins primaires

L’IOC est l’un des premiers organismes à financer les cliniques de la mémoire en soins primaires. Jusqu’à maintenant, l’institut a appuyé 19 cliniques en Ontario. Ce soutien contribue à réduire les temps d’attente et permet aux équipes de santé familiale de soigner les personnes atteintes de démence. Ainsi, 80 % des patients obtiennent un rendez-vous dans un délai de trois mois (comparativement à 6 et 12 mois), et seulement 9 % des patients sont orientés vers un spécialiste afin d’obtenir un traitement (comparativement à 82 %).

Présenter la science cérébrale au public

Le cerveau – toute la vérité

L’IOC a établi un partenariat avec le Centre des sciences de l’Ontario à titre de commanditaire du savoir lors de l’exposition « Le cerveau – toute la vérité » présentée de novembre 2014 à mars 2015. L’événement a attiré 164 000 visiteurs incluant des dizaines de milliers de professeurs et d’élèves de l’Ontario. Pour compléter l’exposition, l’IOC a créé plusieurs programmes et événements qui ont amélioré les connaissances du public sur le cerveau et les troubles cérébraux, en plus de présenter des neurosciences et des nouvelles technologies de classe mondiale en développement qui contribueront à comprendre, diagnostiquer et traiter les troubles cérébraux.

Présenter la science cérébrale au public

Discussions publiques de l’IOC

L’IOC a organisé 11 discussions publiques afin de présenter les points de vue des chercheurs, des cliniciens et des patients au sujet des troubles cérébraux. Ces événements ont attiré plus de 3 500 personnes, et 90 % d’entre elles ont affirmé avoir de meilleures connaissances après les discussions. L’IOC a également profité de ces occasions pour inviter plusieurs organismes sans but lucratif et communautaires, ainsi ils ont pu rencontrer le public et les informer au sujet des programmes et services qu’ils offrent.

Exemples de notre impact

Science d’équipe

L’objectif de l’IOC consiste à améliorer la vie des Ontariens souffrant d’un trouble cérébral. Notre recherche est orientée sur les pipelines de commercialisation et les moyens de dispenser des soins aux gens atteints de troubles cérébraux. Nous créons des liens efficaces entre les découvertes de la recherche, les soins aux patients et la commercialisation. Pour y parvenir, nous relions les chercheurs, les patients, les entreprises et les décideurs politiques afin d’établir un système d’apprentissage des soins de santé. Ces réseaux forment ce que nous appelons les programmes de découverte intégrée.

Nos principes

  • L’excellence

    Nous avons les meilleurs conseillers dans les domaines des sciences, de l’industrie, de la sensibilisation, de l’analytique informatique et de l’évaluation. Nous nous sommes fixé comme objectif d’être les meilleurs au monde, et rien de moins.

  • L’intégration et la collaboration

    Nous pouvons avoir un impact à l’échelle mondiale seulement si nous tirons profit des forces de toute la province. Ainsi, nous devons combiner le talent et les efforts de toutes les institutions, parties prenantes et disciplines, en plus de collaborer et de partager les données à l’intérieur et à travers les programmes de recherche.

  • La standardisation et la science ouverte

    Nous nous assurons que les données sont standardisées à l’intérieur et à travers tous nos programmes de recherche. Notre pratique de la science ouverte respecte les normes les plus élevées en matière de confidentialité et de sécurité afin d’optimiser l’utilisation des données de recherche, de donner de l’espoir aux gens souffrant de troubles cérébraux et de respecter les participants aux études de recherche.

  • La recherche d’impact

    Tout ce que nous appuyons contribue à l’amélioration des soins ou à la commercialisation. Nous fournissons l’infrastructure qui favorise la découverte, la validation et l’évaluation des impacts.

  • La durabilité

    Notre travail repose sur les investissements existants et les partenariats. Les retombées de nos activités s’élèvent à plus du double du montant que l’Ontario investit en nous.

Responsabilité et transparence financières

Nous nous sommes engagés à respecter les principes de la responsabilité et de la transparence en vertu de la Loi de 2010 sur la responsabilisation du secteur parapublic. Nous visons l’ouverture et la transparence envers les parties prenantes et le grand public au sujet de nos finances.